Pour vous inscrire à notre newsletter, c'est ici !
Merci pour votre inscription !
Erreur de saisie
ACCUEIL
jeunesse
catalogue
AUTEURS
TRÉSOR PERDU
DIAMANTS VOLÉS
histoires de TRÉSORS
PRESSE
CONTACT

KOH-I-NOOR, LE DIAMANT DE LA DISCORDE

PUBLIÉ LE

16

February 2016

Le diamant Koh-i-Noor, littéralement «montagne de lumière», orne depuis cent soixante quatre ans la couronne des reines d’Angleterre (qui fut portée pour la dernière fois en 1953 par la reine Elizabeth lors du couronnement de sa fille Elizabeth II). Découvert il y a plus de 5 000 ans dans des mines indiennes, le joyau de 105 carats passa de main de princes en main de guerriers, jusqu’en 1849, au moment où les forces britanniques s’emparèrent de la région de Pendjab, ainsi que de tous les biens qui s’y trouvaient. Butin de la colonisation, le diamant fut présenté en 1851 à la reine Victoria, qui fit immédiatement sien le magnifique trésor.

Actuellement exposé dans la Tour de Londres, aux côtés des joyaux de la couronne, le somptueux bijou est au cœur d’un conflit entre le Pakistan et le Royaume-Uni. En effet, la Haute Cour de Lahore, capitale du Pendjab pakistanais, réclame aujourd’hui le retour de la merveilleuse pierre précieuse dans son pays d’origine, et appelle la reine Elizabeth II à le restituer, invoquant le fait que le Koh-i-Noor serait la propriété du Pendjab, victime de la colonisation. En parallèle, l’Inde a également réclamé le joyau à plusieurs reprises à la Grande Bretagne, sous le même motif… Une affaire qui risque donc de s’éterniser, David Cameron, Premier Ministre anglais, ayant déjà déclaré que le diamant ne bougerait pas de son pays !