Pour vous inscrire à notre newsletter, c'est ici !
Merci pour votre inscription !
Erreur de saisie
ACCUEIL
jeunesse
catalogue
AUTEURS
TRÉSOR PERDU
DIAMANTS VOLÉS
histoires de TRÉSORS
PRESSE
CONTACT

LE TRÉSOR ENGLOUTI DU CITY OF CAIRO

PUBLIÉ LE

14

April 2015

C’est une incroyable découverte qui a été révélée hier soir par le groupe franco-britannique Deep Ocean Search spécialisé dans la recherche sous-marine en eaux profondes : l’épave du City of Cairo a été retrouvée à l’ouest de la Namibie par 5 150 mètres de fond. Ce navire britannique avait été torpillé par un sous-marin allemand en novembre 1942, alors qu’il transportait 7 422 tonnes de marchandises, et surtout 2 182 coffres remplis de pièces d’argent, soit 100 tonnes de métal précieux. Le montant de ce trésor s’élève ainsi à près de 50 millions de dollars… de quoi susciter l’intérêt des chercheurs et motiver plusieurs expéditions, mais qui avaient jusqu’ici échoué à localiser l’épave.

Véritable prouesse technique (jamais aucune cargaison n’avait été récupérée à une telle profondeur), cette découverte a été réalisée grâce à un sonar unique au monde, capable de sonder les océans jusqu’à 6 000 mètres de profondeur. À titre de comparaison, l’épave du Titanic qui gît au sud de Terre-Neuve par 3 800 mètres de fond a posé de grosses difficultés aux chercheurs qui n’ont pu remonter qu'une toute petite partie des biens ayant appartenu aux passagers.

La découverte du City of Cairo marque donc la fin d’un long travail mené par Deep Ocean Search depuis 1984, en accord avec le gouvernement britannique, propriétaire de la marchandise perdue. John Kingsford, fondateur de la société, a également insisté sur l’importance du devoir de mémoire lié à cette épave, dévoilant aussi le destin tragique des passagers et membres d’équipage de la marine marchande durant la Seconde Guerre mondiale puisque le navire transportait 302 personnes parmi lesquelles 6 ne survécurent pas au torpillage allemand. On se souviendra notamment qu’à la suite du naufrage, le commandant du sous-marin s’était adressé aux rescapés en leur adressant cette terrible réplique : "Bonne nuit et désolé de vous avoir coulé" !