Pour vous inscrire à notre newsletter, c'est ici !
Merci pour votre inscription !
Erreur de saisie
ACCUEIL
jeunesse
catalogue
AUTEURS
TRÉSOR PERDU
DIAMANTS VOLÉS
histoires de TRÉSORS
PRESSE
CONTACT

SAGA DE L'ÉTÉ : LES TRÉSORS ENGLOUTIS DES AMÉRIQUES

PUBLIÉ LE

23

July 2015

Il est sans doute impossible de compter exactement le nombre d’épaves qui gisent au fond de l’Atlantique et des Caraïbes, coulées alors que les navires revenaient d’Amérique, les cales chargées d’or, durant le siècle des conquêtes et des grandes découvertes. Mais quelques légendes ont particulièrement fait parler d’elles, et aujourd’hui encore, la localisation de ces bateaux engloutis n’en finit pas d’entretenir le mystère…

Le trésor de la Magdalena est sans doute celui qui attise le plus les convoitises. Pris dans une tempête en 1563 alors qu’il rentrait au pays après un voyage au Mexique, le navire n’arrivera jamais en Europe, et sombre avec à son bord un gigantesque butin. Gisant au fond des eaux mexicaines, l’épave recèlerait, selon la légende, 400 kg d’or en bijoux et en lingots, 50 tonnes d’argent en lingots et pièces, des centaines d’objets en argent et 28 canons de bronze. À ce jour, seul un canon du bateau et un coffre contenant 48 pièces espagnoles ont été remontés par des pêcheurs de crevettes. Mais il reste encore à trouver l’épave…

La Santissima Concepción a elle aussi essuyé les foudres de l’océan. Ce galion de 700 tonnes a en effet coulé en 1683 dans le Golfe du Mexique après un ouragan particulièrement violent. À son bord, un trésor d’une valeur d’1,8 millions de pesos est entraîné par le fond : 500 kg d’or, 77 caisses de perles, et 49 coffres remplis d’émeraudes qui dorment encore à cette heure sous les eaux, attendant d’être repêchés…

Et pour en lire plus sur la recherche de galions échoués au large de l’Amérique, plongez dans le récit de Michel Paret qui a lui aussi tenté de découvrir plusieurs épaves dans ce cimetière sous-marin, notamment celles dites du Banc d’Argent, où la Nuestra Señora de la Concepción aurait sombré le ventre chargé d’or. Il vous raconte cette aventure (et bien d’autres !) dans son livre Profession : découvreur de trésors !