Pour vous inscrire à notre newsletter, c'est ici !
Merci pour votre inscription !
Erreur de saisie
ACCUEIL
catalogue
AUTEURS
TRÉSOR PERDU
histoires de TRÉSORS
PRESSE
CONTACT

LA MINE D’OR DU HOLLANDAIS PERDU

PUBLIÉ LE

8

September 2016

La «Lost Dutchman's mine» ou mine du Hollandais perdu se trouverait dans la montagne de la Superstition, en Arizona. Selon la légende, ce filon d’or (si gros qu’il suffirait de le frapper à coups de marteau pour en faire tomber des pépites !) aurait été découvert en 1868 par le prospecteur allemand Jacob Waltz, juste avant qu’il ne soit attaqué par des Apaches. Blessé, il parvint tout de même à échapper aux Indiens et à divulguer l’existence de la mine à un jeune gardien de troupeau. L’histoire de la gigantesque mine se mit alors à circuler, éveillant la curiosité et la soif de l’or chez les chercheurs d’or… Mais la légende de la Lost Dutchman semble empreinte d’une malédiction car, nombreux son ceux qui, partis à la recherche de la caverne d’or trouvèrent la mort ! Ainsi, en 1931, Adolph Ruth disparu alors qu’il était parti à la recherche de la mine. On retrouva plus tard son crâne, puis son corps décapité accompagné d’une note indiquant «Veni, vidi, vici», qui laissa penser qu’il avait trouvé l’emplacement du filon.

Ce sont, depuis le début du XXe siècle, des dizaines de personnes qui ont été portées disparues ou retrouvées mortes aux alentours de la montagne de la Superstition. Le dernier en date, Jesse Capen, un jeune Américain de 35 ans, s'était évanoui dans la nature en 2009, avant que ses restes ne soient finalement retrouvés en 2012, au fond d’une crevasse. Et bien que l’existence de la mine n’ait jamais été prouvée, sa légende reste l’une des plus populaires des États-Unis, malgré le spectre de la malédiction qui plane au-dessus de son trésor !